Une cérémonie commémorative nationale d’hommage aux « Morts pour la France » pendant la Guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de Tunisie s'est déroulée ce jeudi au Square de la paix, en présence des autorités civiles et militaires. La section  UNP de Mâcon présente comme toujours.

 

De 1952 à 1962, la guerre d'Algérie a laissé un grand traumatisme en France. Le 5 décembre 2002 eut lieu une première cérémonie à paris pour inaugurer le mémorial érigé en l'honneur des combattants morts pour la France en Afrique du Nord. En 2003, un décret fixa au 5 décembre la journée nationale de mémoire aux combattants morts pour la France.

L'article 2 de la loi du 23 février 2005 associa à l'hommage du 5 décembre les rapatriés de l'Afrique du Nord disparus après le 18 mars 1962, date de signature des accords d' Evian pour le cessez le feu.

La cérémonie de ce jeudi a été présidée par Dominique Yani, directrice du cabinet du préfet de Saône et Loire, qui a lu un message ministériel.

La nation rend hommage à toutes les personnes civiles ou militaires mortes pour la France, victimes des tragédies de la guerre d'Algérie et des combats au Maroc et en Tunisie. La nation les rejoint et les accompagne dans leur hommage. Le passé est douloureux mais le travail de mémoire doit nous permettre de construire un présent et un futur d'apaisement. Ce travail de transmission doit être dirigé vers les jeunes générations.

Florence Parly, ministre des armées.

 

Un dépôt de gerbes a clos la cérémonie.

© section unp 713 Mâcon